Maraude citoyenne – 08/06/2016

Maraude citoyenne – 08/06/2016

Il vient un temps où protester ne suffit plus ;
Après la philosophie, il faut l’action

Ensemble, comme chaque semaine, nous allons à la rencontre des plus démunis dans les rues de la ville.

La maraude citoyenne, c’est la responsabilisation de tout un chacun. Toutes celles et ceux qui participent ont conscience de leurs droits, mais aussi de leurs devoirs. Ainsi, selon nos moyens, nous prenons le temps de faire à manger, d’acheter différents objets et victuailles, par nos propres moyens, car il ne suffit pas de donner une pièce pour exercer sa citoyenneté et son humanité : il faut agir concrètement en donnant de son temps et de son coeur.

L’objectif premier est de venir en aide concrètement. Nous apportons café, thé, soupe chaude, sandwichs, pizzas : l’idée, c’est que chacune et chacun apporte un petit quelque chose, participe à la hauteur de ses moyens, ou quelque chose qu’il aura fait lui-même. Mais nous distribuons aussi des produits d’hygiène, des vêtements, des cartes avec des lieux utiles. Nous essayons surtout d’écouter, de parler, de rire : nous appelons ça la solidarité effective. Chacun apporte un peu de ce qu’il a et de ce qu’il est, et nous ne demandons à personne de financer notre actions.

Le second objectif, lié intimement au premier, est de consigner ce que nous faisons et les gens que nous aidons – très modestement : ainsi, nous réfléchissons, au sein de L’École des Savoirs, au pourquoi du regain énorme de la pauvreté extrême en France ; et nous y apportons des propositions globales.


La lutte contre l’indifférence de tous les jours est notre combat, l’éveil des consciences notre cause.

Alors que le soleil décline et que la chaleur demeure écrasante, les sans-abris ont toujours faim et soif mais pas seulement de nourriture ou de boisson mais aussi soif de parler. Besoin de sentir qu’ils ne sont pas seuls, qu’ils ne sont pas laissés à l’abandon, relégués au rang d’inférieurs… Besoin de sentir qu’ils ne sont pas ignorés et que finalement nous sommes tous semblables. Pour ces raisons et d’autres encore, nous avons, comme chaque mercredi, mené une maraude solidaire auprès de nos concitoyens relégués dans nos rues. Un sandwich, parfois deux, un café et une bonne discussion, un peu de notre temps et de notre cœur, de notre chaleur aussi, que nous donnons bénévolement a ceux qui n’ont que le pavé sali des rues comme logis. Ceux qui trop souvent souffrent de l’indifférence générale.

À la vue de la pauvreté croissante et de la dégradation de l’existence de ceux qui n’ont plus rien, nous sommes absolument convaincus qu’un engagement citoyen massif est urgent pour pallier à la misère qui ronge notre société et pour éveiller la conscience collective sur l’indéniable nécessité d’une solidarité citoyenne forte

Nous avons croisés certains habitués, que nous avons le plaisir de revoir à chaque fois. Nous parlons avec eux de leur existence, de ce que nous pourrions mettre en place pour les aider et rendre leur quotidien plus supportable. Au-delà des visages connus, quelques nouvelles têtes viennent grossir le nombre déjà trop important de sans-abris dans nos rues. C’est dans ces moments que nous nous rendons compte que notre action et celles d’autres citoyens ou associations engagées auprès des plus démunis (soyons humbles) sont plus que jamais nécessaires. À la vue de la pauvreté croissante et de la dégradation de l’existence de ceux qui n’ont plus rien, nous sommes absolument convaincus qu’un engagement citoyen massif est urgent pour pallier à la misère qui ronge notre société et pour éveiller la conscience collective sur l’indéniable nécessité d’une solidarité citoyenne forte. Parce-que le même sang coule dans nos veines, les mêmes larmes dans nos yeux et que la rue guette chacun d’entre nous, jeunes ou vieux, riches ou pauvres, nous nous devons d’offrir notre aide aujourd’hui à nos concitoyens qui demain viendront nous soutenir dans nos moments de faiblesses.

Témoignage de Valentin

Comme chaque semaine, de façon citoyenne, avec nos propres moyens, nous sommes allés dans des squats que nous avons l’habitude de visiter, dans lesquels nos concitoyens survivent, et nous avons également parcouru les rues du centre ville. Nous avons pu distribuer des dons de vêtements faits par de généreux donateurs : chaussettes, couvertures chaudes, parkas, pulls.
Nous avons distribué des sandwichs, de la salade de riz, des gâteaux, du café, de la bonne soupe chaude, et nous avons bien ri, tous ensemble.
Nous avons distribué un certain nombre d’informations utiles, concernant la ville de Montpellier, certaines structures d’hébergement d’urgence.

L’équipe de Jeunesse S’engage : Ombeline, Marguerite, Mohamed, Fouad, Axelle, Valentin, Philippine, Olivier, Maxime, Thierry.
Pour les dons de vêtements, nous remercions chaleureusement Ludovic, Perrine, Séverine, Nora, Sylvie, Erwan, Mathilde, Émilie, Farid, Sandrine, Élisabeth, Dominique, Nafissa, Marie, Guillaume.
Pour les dons de produits hygiéniques, nous remercions chaleureusement tous les généreux donateurs qui, par leur contribution lors de notre collecte du 8 mars à l’occasion de la Journée internationale des droits des Femmes, témoignent d’une solidarité concrète.

Résolument, semaine après semaine nous agissons, car nous disons « qu’après la philosophie, il faut l’Action »

Pour aller plus loin :

La maraude citoyenne

Je veux m’engager

Je veux aider et participer en faisant un don

La maraude citoyenne en photo

1-13441705_10154399461946435_1305175703_o

1-13396539_10154399462211435_463902261_o

1-13410691_10154399462406435_865921372_o

1-13397090_10154399461981435_1292117995_o

1-13388815_10154399462351435_2074583240_o

1-13388784_10154399462206435_1511109328_o

1-13441815_10154399462266435_1883176877_o

 

 

 

seul-ensemble

 

 

 

Blog_JE_RECRUTE

Add Your Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

contact@jeunessesengage.fr