Maraude citoyenne – La Gaité pluvieuse [Paris]

Maraude citoyenne – La Gaité pluvieuse [Paris]

Il vient un temps où protester ne suffit plus ;
Après la philosophie, il faut l’action

Face à l’indifférence croissante de notre société et face à un monde qui se dit désillusionné, nous avons décidé d’agir. La citoyenneté, c’est avant tout veiller les uns sur les autre, car nous appartenons toutes et tous à la même communauté.

Ensemble, en tant que citoyens, les membres de Jeunesse S’engage vont à la rencontre des plus démunis, dans les rues de la ville.

En proposant une boisson chaude, de la nourriture, des vêtements, des produits hygiéniques, mais aussi des adresses utiles et de la chaleur humaine ; en renouant la chaîne de la solidarité entre humains, modestement, nous voulons éveiller les consciences, et agir concrètement en aidant du mieux possible.

L’objectif premier est de venir en aide concrètement. Nous apportons café, thé, soupe chaude, sandwichs, pizzas : l’idée, c’est que chacune et chacun apporte un petit quelque chose, participe à la hauteur de ses moyens, ou quelque chose qu’il aura fait lui-même. Mais nous distribuons aussi des produits d’hygiène, des vêtements, des cartes avec des lieux utiles. Nous essayons surtout d’écouter, de parler, de rire : nous appelons ça la solidarité effective. Chacun apporte un peu de ce qu’il a et de ce qu’il est, et nous ne demandons à personne de financer nos actions.

Le second objectif, lié intimement au premier, est de consigner ce que nous faisons et les gens que nous aidons – très modestement : ainsi, nous réfléchissons, au sein de L’École des Savoirs, au pourquoi du regain énorme de la pauvreté extrême en France ; et nous y apportons des propositions globales. Le but est également de créer et de mettre en place des processus permettant à des personnes, rencontrées dans nos rues, d’en sortir.


Car la citoyenneté, c’est avant tout veiller sur les autres, nous agissons de façon régulière chaque semaine, non pas par l’assistanat, mais par l’entraide et la solidarité.

Témoignages de maraudeurs

Vendredi soir des bénévoles de la section parisienne de Jeunesse S’engage se sont réunis pour venir en aide aux sans abris le temps d’une soirée.

 

Nous sommes allés dans le quartier de la rue de la gaité, comme son nom l’indique cette rue est très vivante et joyeuse, néanmoins nous avons rencontré des personnes qui sous la pluie, n’ont pas de quoi s’abriter.

 

Souvent discrets, ils ne font pas de bruit, se mettent à l’écart, se cachant sous le hall d’un immeuble loin des regards, comme par peur de déranger.

 

Dans nos vies pressés, pris par les évènements, nous ne voyons ceux qui vivent en marge de la société, ils n’ont pas pris le train de la société de consommation, ils restent sur le quai abasourdis en voyant ce rythme qui les dépassent et les met tous les jours un peu plus hors jeu.

 

Ces petites gens, souvent au cœur lumineux, abimés par la vie, peut-être par faiblesse, peut-être par circonstances exceptionnelles, ils ont dévalé la pente sans jamais la remonter.

 

Nous rencontrons également, ceux venus de l’étranger ayant des enfants et qui dorment avec eux subissant les mêmes problèmes de logement et entrainant des problèmes de santé.

 

Le rapport contre la pauvreté remis par François Chérèque au gouvernement rapporte que 31 000 enfants sont sans domiciles fixes en France faute de logements sociaux disponible. Ces mineurs représentent un quart des sans abris français.

 

En Ile de France le système d’hébergement du 115 est surchargé 70 000 places disponibles pour une population de 12 millions de personnes alors que nous assistons à une accentuation grandissante des inégalités.

 

Ces enfants grandiront avec cette image d’une France du 21ème siècle, laissant ses enfants dormir dans les rues.

 

En tant que citoyen, modestement nous allons à leur rencontre pour témoigner de notre solidarité en leur indiquant les démarches à effectuer. L’indifférence est le plus grand des mépris dit-on. Face ce constat notre réaction en tant que citoyen et consommateur responsable est primordiale.

Nous avons pu distribuer des dons de vêtements de produits hygiéniques faits par de généreux donateurs : chaussettes, couvertures chaudes, parkas, pulls, pansements, désinfectant, serviettes hygiéniques, savons.
Nous avons distribué des sandwichs, des gâteaux, du café, de la bonne soupe chaude, et nous avons bien ri, tous ensemble.
Nous avons distribué un certain nombre d’informations utiles, concernant les services sociaux, certaines structures d’hébergement d’urgence.

L’équipe de Jeunesse S’engage : Julia, Philippine, Assi, Olivier

Pour les dons de vêtements, nous remercions chaleureusement Ludovic, Perrine, Séverine, Nora, Sylvie, Erwan, Mathilde, Émilie, Farid, Sandrine, Élisabeth, Dominique, Nafissa, Marie, Guillaume.

Pour les dons de produits hygiéniques, nous remercions chaleureusement tous les généreux donateurs qui, par leur contribution lors de notre collecte du 8 mars à l’occasion de la Journée internationale des droits des Femmes, témoignent d’une solidarité concrète.

Résolument, semaine après semaine nous agissons, car nous disons qu’« après la philosophie, il faut l’Action »

Pour aller plus loin :

En savoir plus

Personnes à contacter
Responsables Maraude citoyenne Paris
 Olivier – 06 19 46 20 91 – olivier.saunier@jeunessesengage.fr

 

La maraude citoyenne

Je participe

_________________________________

La maraude citoyenne en photo

mde

 

cof

 

cof

 

cof

 

bdr

 

Add Your Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

contact@jeunessesengage.fr