Maraude citoyenne – Paris : La santé des gens de la rue

Maraude citoyenne – Paris : La santé des gens de la rue

Il vient un temps où protester ne suffit plus ;
Après la philosophie, il faut l’action

Face à l’indifférence croissante de notre société et face à un monde qui se dit désillusionné, nous avons décidé d’agir. La citoyenneté, c’est avant tout veiller les uns sur les autre, car nous appartenons toutes et tous à la même communauté.

Ensemble, en tant que citoyens, les membres de Jeunesse S’engage vont à la rencontre des plus démunis, dans les rues de la ville.

En proposant une boisson chaude, de la nourriture, des vêtements, des produits hygiéniques, mais aussi des adresses utiles et de la chaleur humaine ; en renouant la chaîne de la solidarité entre humains, modestement, nous voulons éveiller les consciences, et agir concrètement en aidant du mieux possible.

L’objectif premier est de venir en aide concrètement. Nous apportons café, thé, soupe chaude, sandwichs, pizzas : l’idée, c’est que chacune et chacun apporte un petit quelque chose, participe à la hauteur de ses moyens, ou quelque chose qu’il aura fait lui-même. Mais nous distribuons aussi des produits d’hygiène, des vêtements, des cartes avec des lieux utiles. Nous essayons surtout d’écouter, de parler, de rire : nous appelons ça la solidarité effective. Chacun apporte un peu de ce qu’il a et de ce qu’il est, et nous ne demandons à personne de financer nos actions.

Le second objectif, lié intimement au premier, est de consigner ce que nous faisons et les gens que nous aidons – très modestement : ainsi, nous réfléchissons, au sein de L’École des Savoirs, au pourquoi du regain énorme de la pauvreté extrême en France ; et nous y apportons des propositions globales. Le but est également de créer et de mettre en place des processus permettant à des personnes, rencontrées dans nos rues, d’en sortir.


Car la citoyenneté, c’est avant tout veiller sur les autres, nous agissons de façon régulière chaque semaine, non pas par l’assistanat, mais par l’entraide et la solidarité.

TÉMOIGNAGE DE MARAUDEUR

 

Mercredi 13 novembre 2016. Il est 19h30 et j’arrive à Gare du Nord pour participer à la maraude hebdomadaire de Jeunesse S’engage. Cette fois-ci, notre équipe est composée de cinq jeunes citoyens : Aurélien, Julia, Marie-Sophie, Olivier et moi.

Tout le monde a apporté quelque chose pour aider les sans abris. Des vestes chaudes et des pulls. Des sandwichs et des gâteaux au chocolat. De la soupe, du thé et du café bien chaud. La maraude peut commencer !

Nous marchons de la Gare du Nord à la Gare de l’Est. Des familles avec des enfants, un couple de personnes âgées, une bande de jeunes garçons, des hommes solitaires… Ces personnes que nous croisons sont dans une grande précarité, certains sont assis à même le sol, leurs vêtements sont sales, la tristesse et la difficulté de leurs vies se lisent sur leurs visages.

La plupart de ces personnes acceptent notre aide, certains nous racontent un peu leur histoire.

A un moment nous nous arrêtons pour aider trois hommes d’une quarantaine d’années. L’un d’eux nous dit qu’il est malade, qu’il s’est rendu dans les hôpitaux pour être soigné. Mais il n’a pas pu l’être parce qu’il n’est pas inscrit à la sécurité sociale, et qu’il n’a pas de quoi payer ses soins. Sans argent, impossible d’acheter des médicaments ou de consulter un médecin. Les CHU sont pleins. Le 115 est surchargé. Son assistante sociale n’a rien pu faire pour lui. Il n’y a pas d’issus.

L’un des trois hommes nous dit : « tu sais, même si je suis sale et que je suis dans la rue, en dessous de tout ça je suis comme toi, je suis un humain, j’ai autant le droit que toi de manger ! ».

Il est 21h30, nous venons de servir les dernières soupes et les dernières tasses de café que nous avons apporté. La maraude touche à sa fin.

Je suis heureuse que nous ayons pu aider ces personnes même si nous savons que leur misère reste toujours immense. Je pense que c’est une priorité que le gouvernement prenne des mesures pour réellement sortir toutes ces personnes de la rue.

Lina

Distribution : 

Vêtements et produits hygiéniques  : chaussettes, couvertures chaudes, parkas, pulls, pansements, désinfectant, serviettes hygiéniques, savons.
Nourritures : sandwichs, gâteaux, du thé, de la bonne soupe chaude, tarte au fromage, boites de conserve…
Informations utiles : Plan, services sociaux et structures d’hébergement d’urgence.

L’équipe de Jeunesse S’engage : Marie-Sophe, Lina, Julia, Aurélien, Olivier

Pour les dons de vêtements, nous remercions chaleureusement Ludovic, Perrine, Séverine, Nora, Sylvie, Erwan, Mathilde, Émilie, Farid, Sandrine, Élisabeth, Dominique, Nafissa, Marie, Guillaume.

Pour les dons de produits hygiéniques, nous remercions chaleureusement tous les généreux donateurs qui, par leur contribution lors de notre collecte du 8 mars à l’occasion de la Journée internationale des droits des Femmes, témoignent d’une solidarité concrète.

Résolument, semaine après semaine nous agissons, car nous disons qu’« après la philosophie, il faut l’Action »

Pour aller plus loin :

En savoir plus

Personnes à contacter
Responsables Maraude citoyenne Paris
 Olivier – 06 19 46 20 91 – olivier.saunier@jeunessesengage.fr

 

La maraude citoyenne

Je participe

_________________________________

La maraude citoyenne en photo

15064920_325412664510241_847610913_o

15127544_325417001176474_1009614219_o-1

15152410_325412661176908_109836726_o

15133955_325413627843478_440512991_o

15127467_325413601176814_1371279963_o

Add Your Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

contact@jeunessesengage.fr