Maraude citoyenne – ” Plus que des rencontres motivantes, une éducation à la vie ” [Paris]

Maraude citoyenne – ” Plus que des rencontres motivantes, une éducation à la vie ” [Paris]

Il vient un temps où protester ne suffit plus ;
Après la philosophie, il faut l’action

Face à l’indifférence croissante de notre société et face à un monde qui se dit désillusionné, nous avons décidé d’agir. La citoyenneté, c’est avant tout veiller les uns sur les autre, car nous appartenons toutes et tous à la même communauté.

Ensemble, en tant que citoyens, les membres de Jeunesse S’engage vont à la rencontre des plus démunis, dans les rues de la ville.

En proposant une boisson chaude, de la nourriture, des vêtements, des produits hygiéniques, mais aussi des adresses utiles et de la chaleur humaine ; en renouant la chaîne de la solidarité entre humains, modestement, nous voulons éveiller les consciences, et agir concrètement en aidant du mieux possible.

L’objectif premier est de venir en aide concrètement. Nous apportons café, thé, et à manger grâce aux invendus alimentaires récupérer avec Too good to Go. Mais nous distribuons aussi des produits d’hygiène, des vêtements, des cartes avec des lieux utiles. Nous essayons surtout d’écouter, de parler, de rire : nous appelons ça la solidarité effective. Chacun apporte un peu de ce qu’il a et de ce qu’il est, et nous ne demandons à personne de financer nos actions.

Le second objectif, lié intimement au premier, est de consigner ce que nous faisons et les gens que nous aidons – très modestement : ainsi, nous réfléchissons, au sein de L’École des Savoirs, au pourquoi du regain énorme de la pauvreté extrême en France ; et nous y apportons des propositions globales. Le but est également de créer et de mettre en place des processus permettant à des personnes, rencontrées dans nos rues, d’en sortir.


Car la citoyenneté, c’est avant tout veiller sur les autres, nous agissons de façon régulière chaque semaine, non pas par l’assistanat, mais par l’entraide et la solidarité.

Ce mois de mai nous avons effectué 4 maraudes, 30 personnes ont participer à cette expérience hors du commun. 

L’expérience de la maraude est enrichissante à plusieurs niveaux.

Elle une manière de découvrir la dure réalité de la rue, les traumatismes vécus par de nombreux concitoyens, en cela nous prenons conscience des failles de notre système, et comprenons la nécessité d’apporter une solution politique durable.

Par ailleurs cette démarche casse les barrières sociales et nous rapproche des exclus, car aujourd’hui la paupérisation de la société nous éloigne les uns des autres.

Nous vivons au même endroit mais nous sommes loin les uns des autres. En cela cette expérience créer des rencontres qui peuvent être fatales pour chacun et chacune d’entre nous. C’est une prise de conscience qu’il suffit de peu pour se rencontrer et s’entraider, une discussion, un récit personnel, un sourire, un conseil, un échange d’énergie, ces rencontres sont enrichissantes  pour toutes les parties.

Le partenariat avec “To good to go” nous permet d’offrir un repas de qualité à ceux qui en ont besoin et de lutter contre le gaspillage alimentaire en permettant à n’importe qui d’aller récupérer des invendus chez les petits commerçants de quartier. 

Les utilisateurs de l’application ont également la possibilité de faire des dons pour offrir un repas aux sans-abris, ils sont nombreux chaque semaine et nous les en remercions.

Chaque donateur peut participer à une maraude en étant accompagné par une équipe encadrante.

 Pour en savoir plus sur Too good to go

Notre mission de création de lien social et d’accompagnement avec les exclus

18870130_422056991512474_1312564534_o

Témoignage de Maraudeur

Ce mercredi 31 mai nous avons pris le temps de parler aux personnes vivant dans la rue.

Olivier et moi avons notamment rencontré Cyril, un sans abris qui vit à la rue depuis quelques mois il est assis sur un banc en face d’un théâtre sur les grands boulevards.

Au départ, il paraissait un peu récalcitrant à discuter et à accepter de la nourriture : il finit par accepter quelques madeleines. Néanmoins, nous sommes restés à ces côtés, sentant qu’il souhaitait discuter. Il était découragé après de nombreuses démarches pour retrouver un logement. Il s’est fait expulser après la trêve hivernale, il dors maintenant dehors. Il ne souhaite pas rester dans la rue mais il n’a pas de retour à toutes les demande effectuées. Nous insistons sur le fait qu’il doit insister et retourner voir son assistante sociale. Cyril est attaché à son quartier et ne souhaite pas partir, c’est l’endroit qu’il connaît. Nous avons donc tout fait pour le remotiver, le booster afin qu’il puisse joindre une assistante sociale et reprendre ses démarches. La rue est un milieu qui très froid et opprimant qui démoralise rapidement, il est difficile de garder l’énergie d’avancer surtout quand on a vécu des accidents de la vie qui ne pardonnent pas.

Nous repartons sur un sourire de Cyril qui change de visage. Cela fait super plaisir de voir que notre action, assortie à beaucoup d’écoute, peu redonner l’envie à des personnes qui se sentaient au plus bas !

Laetitia

18870301_422056958179144_1439552193_o

Deuxième témoignage

C’était notre première maraude. Elle fut une expérience enrichissante et humaine. Nous sommes allées au contact de sans-abris pour procurer un peu de chaleur humaine et des produits de première nécessité. Parmi eux une famille roumaine arrivée à Paris il y a 2 mois. Elle fait face au milieu hostile qu’est la rue (barrière de la langue, rejet de la différence… etc.). Mais malgré cette terrible épreuve, en souriant à leur belle petite fille, c’est avec innocence et fragilité qu’elle nous le retourne. Quelques mètres plus loin, nous échangeons des rires avec un autre groupe. C’est après avoir discuté avec eux que nous apprenons leurs histoires, nous touchant ainsi en plein coeur.

La maraude de ce soir aura été courte nous avons donner plus de 25 repas en 1h. En effet, Olivier nous apprend qu’avec le retour de l’été, de nombreux centres d’hébergement ferment et le nombre de sans-abri dans les rues augmente. Au final, c’est avec un sentiment partagé d’émotions que nous rentrons chez nous.

Heureux d’avoir pu donner aux plus démunis, et en même temps impuissant de ne pouvoir faire plus. Vivement la prochaine maraude.

Laure-Astrid, Alexandra et Jérémy

18870344_422056934845813_442462954_o

18926568_422056971512476_326219769_o

Ici les pompiers soignent un sans-abris. Après qu’il nous ai montré sa blessure à la tête, nous avons prévenus les secours.  

Distribution 

Vêtements et produits hygiéniques  : slips, couvertures chaudes, parkas, pulls, pansements, désinfectant, serviettes hygiéniques, savons.
Nourriture Grâce à TooGoodToGo : sandwichs, salades, tartes, gâteaux, café, thé…

Informations utiles : Plan, services sociaux et structures d’hébergement d’urgence.

Pour les dons de vêtements, nous remercions chaleureusement les universités partenaires qui ont participé à la récolte hivernale : Assas Ifp, Iae Gustave Eiffel, École de danse Choréia, l’École des Hautes Études en Sciences Sociales.

Pour les dons de produits hygiéniques, nous remercions chaleureusement tous les généreux donateurs qui, par leur contribution lors de notre collecte du 8 mars à l’occasion de la Journée internationale des droits des Femmes, témoignent d’une solidarité concrète.

Résolument, semaine après semaine nous agissons, car nous disons qu’« après la philosophie, il faut l’Action »

Pour aller plus loin :

En savoir plus

Personnes à contacter
Responsables Maraude citoyenne Paris
 Olivier – 06 19 46 20 91 – olivier.saunier@jeunessesengage.fr

 

La maraude citoyenne

Je participe

_________________________________

Add Your Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

contact@jeunessesengage.fr