Jeunesse S’engage défend et incarne des valeurs et des principes

Obtenir la Charte

⋅ L’argent n’est pas un frein à l’engagement. Devenir membre de Jeunesse S’engage, c’est 2 euro

⋅ Les valeurs de Jeunesse S’engage sont les valeurs édictées dans la Constitution de la République Française

⋅ Les caractéristiques de Jeunesse S’engage : libre, indépendant, audacieux, laïc, apartisan

⋅ Jeunesse S’engage est apartisan = nous ne sommes soutenus par aucun parti politique, nous n’en soutenons aucun. Chacun est le bienvenu, pourvu qu’il mette de côté, le temps de l’action, ses opinions partisanes. Il n’est pas permis de vanter ou de critiquer un parti. Apartisan ne veut pas dire apolitique : ce que nous faisons, c’est de la politique. Nous nous engageons pour avoir un impact sur les orientations de la Cité.

⋅ Jeunesse S’engage est laïc = nous ne sommes soutenus par aucune communauté religieuse, nous n’en soutenons aucune. Chacun est le bienvenu, pourvu qu’il mette de côté, le temps de l’action, ses opinions religieuses. Il n’est pas permis de vanter ou de critiquer une communauté religieuse.

Nous sommes partis de plusieurs constats : Beaucoup de jeunes personnes souhaitent s’engager dans la vie de la Cité, agir pour faire le bien, se sentir utiles ; mais cette demande ne rencontre pas une offre suffisante ni adaptée. Nombre d’associations ne laissent pas aux jeunes d’espaces pour qu’ils puissent s’exprimer, tout en les encadrant. En somme, la meilleure façon de transmettre, d’après nous, est d’associer l’élève au maître dans la transmission

C’est-à-dire que l’apprenti maçon doit aller sur le terrain avec son patron, afin d’appréhender la réalité du métier et mieux la comprendre. Ainsi, sa formation théorique sera accompagnée/subordonnée à sa formation pratique, car le but n’est pas de former des purs esprits professionnels de l’abstraction, mais bien des être humains capables de penser et d’agir par eux-mêmes, afin d’être des membres parfaitement intégrés et productifs de notre société

D’autre part, nombres de jeunes ont des idées remarquables et profondes, mais ne reçoivent pas forcément l’accompagnement moral et intellectuel nécessaire. L’innovation doit toujours être encouragée, et un pair dans une association, certes un peu plus âgé, ne doit jamais brimer l’initiative par crainte de se voir dépasser et remplacé. Si l’association ne le permet pas, où donc pourra-t-on se le permettre ? Nous avons constaté, en plus de cela, qu’un nombre important de jeunes est prompt à se plaindre, mais lent à agir. Il faut l’initiateur, sans lequel toute velléité est vaine. Nous savons que ceux qui ne savent pas sont les prisonniers de leurs propres illusions. Nous encourageons donc l’émancipation du jugement humain, de l’esprit critique.

« Tout homme porte en lui la forme complète de l’humaine condition » disait Montaigne ; nous pensons que tout citoyen porte en lui la solidarité et la liberté, particulièrement dans notre pays de la Liberté et des Droits de l’Homme. Ces constats appellent à une réaction sensé et efficace : la graine, c’est la réflexion, et la levure, c’est l’action. Ainsi, pour qu’un citoyen se sente investi dans la vie de sa communauté, pour qu’il y prenne part effectivement, pour qu’il comprenne qu’agir pour le bien commun, c’est agir aussi pour soi et pour l’avenir, il faut agir

L’action a cette vertu du mouvement, de l’entrainement, de l’énergie. Les actions concrètes, souvent, sont complexes d’accès, car on ne communique pas dessus, car on ne les comprend pas, car on ne voit pas de pair agir. Nous souhaitions donc nous poser non en modèles, mais en initiateurs d’un mouvement, qui nous précède et qui nous succèdera

L’action, sans réflexion au préalable, ne donnera que des fruits prématurés et indigestes. Nous ne concevons pas l’action sans la réflexion : voici donc les deux mouvements directeurs : la pédagogie et l’action. Partant de là, fidèles à notre adage « Après la philosophie, il faut l’Action », et forts de nos expériences respectives, variées et riches, nous avons décidé de fonder le mouvement Jeunesse S’engage

Le mouvement que nous mettons en place est inédit dans la période actuelle. La triste actualité nous le confirme. En effet, de nombreuses personnes se questionnent, en particulier depuis les attentats dont la France a été l’objet, depuis 2012. L’un des dénominateurs communs, à notre sens, est celui ci : des français, nés en France, qui ont une culture française, frappent la France. Ceci est un symptôme d’une maladie profonde, et nous pensons que le sentiment d’appartenance, à une communauté qui dépasse le cadre de sa famille, qui promet un avenir glorieux et radieux, qui offre des possibilités de dépenser la réserve d’énergie qui gît en chacun de nous, que l’élaboration d’un projet d’avenir commun basé sur le bien, l’amitié, la fraternité, que tout cela permet de passer outre des clivages politiques stériles et économiques ravageurs

Nous nous sommes concertés, nous avons pris des avis de personnes différentes (universitaires, acteurs sociaux, responsables politiques, proches, amis) ; Nous avons donc décidé de former plusieurs pôles, qui permettront de répondre à tout cela :

L’École des Savoirs

La maraude citoyenne

La prévention santé

L’action humanitaire

De plus, nous plaidons avec force pour l’idée selon laquelle notre association doit rassembler. Rassembler les forces, quelles qu’elles soient, d’où qu’elles viennent

Notre association souhaite valoriser toute association, groupe, création, qui permet d’apporter quelque chose de positif à la société Par conséquent, nous développons les partenariats, et nous fonctionnons comme une plate forme Partenariats, les plus riches et divers possible. Cela nous permet d’agrandir notre réseau, et ainsi, expliquer à nos membres ou futurs membres que le diplôme et les amis c’est bien, mais que le réseau social et professionnel est essentiel à la réussite sociale

Plate forme, un exemple concret : quelqu’un me dit que ce que nous faisons pendant les maraudes est superbe, mais qu’il souhaite faire davantage. Ni une ni deux, nous lui présentons les associations que nous connaissons qui seraient susceptibles de mieux correspondre à son engagement. Enfin, l’engagement, tel que nous le concevons, ne peut souffrir des entraves psychologiques ou matérielles : l’adhésion est fixée à 2 euros. Les actions que nous menons sont peu coûteuses en argent

En revanche, nous demandons du temps, de l’énergie, de la bonne volonté. L’argent de doit surtout pas être un frein à l’engagement, et nous essayons de le démontrer. Nous ne sommes pas des professionnels de ces actions, et nous renvoyons volontiers vers meilleurs que nous. Mais nous faisons notre part, sans remords ni regrets, tel que notre coeur nous dicte de le faire, en accord avec la mission que nous nous sommes fixée

contact@jeunessesengage.fr