La maraude citoyenne des collégiens – 04/07/2016

La maraude citoyenne des collégiens – 04/07/2016

Il vient un temps où protester ne suffit plus ;
Après la philosophie, il faut l’action

Ensemble, comme chaque semaine, nous allons à la rencontre des plus démunis dans les rues de la ville.

La maraude citoyenne, c’est la responsabilisation de tout un chacun. Toutes celles et ceux qui participent ont conscience de leurs droits, mais aussi de leurs devoirs. Ainsi, selon nos moyens, nous prenons le temps de faire à manger, d’acheter différents objets et victuailles, par nos propres moyens, car il ne suffit pas de donner une pièce pour exercer sa citoyenneté et son humanité : il faut agir concrètement en donnant de son temps et de son coeur.

L’objectif premier est de venir en aide concrètement. Nous apportons café, thé, soupe chaude, sandwichs, pizzas : l’idée, c’est que chacune et chacun apporte un petit quelque chose, participe à la hauteur de ses moyens, ou quelque chose qu’il aura fait lui-même. Mais nous distribuons aussi des produits d’hygiène, des vêtements, des cartes avec des lieux utiles. Nous essayons surtout d’écouter, de parler, de rire : nous appelons ça la solidarité effective. Chacun apporte un peu de ce qu’il a et de ce qu’il est, et nous ne demandons à personne de financer notre actions.

Le second objectif, lié intimement au premier, est de consigner ce que nous faisons et les gens que nous aidons – très modestement : ainsi, nous réfléchissons, au sein de L’École des Savoirs, au pourquoi du regain énorme de la pauvreté extrême en France ; et nous y apportons des propositions globales.


La lutte contre l’indifférence de tous les jours est notre combat, l’éveil des consciences notre cause.

Fratrie de quatre sans-abri refaisant le monde à l’ombre d’une bijouterie de luxe. Vision frappante à plus d’un titre pour peu que l’indifférence ne nous colle pas les yeux ; qui nous renvoie au processus de paupérisation et de marginalisation subit par un nombre croissant de nos concitoyens, ravalés à l’état de « sans dents » ; qui nous rappelle aussi la chance que nous avons de n’avoir pas vécu ce que tant ont traversé, brisés par le chômage, le drame d’une existence, par la malchance – qui sait. Ceux que d’aucuns, par euphémisme, appellent des SDF avaient à peine de quoi couvrir les cicatrices qui barraient leurs genoux, mais le visage plus lumineux et le sourire plus large que la plupart des promeneurs au pas pressé que nous avons croisé au cours de cette soirée de « maraude ».

En rayonnant depuis la place de la Comédie, nous avons parcouru les grandes avenues de notre ville – n’en doutons pas – si méconnue à la rencontre de sans-abri qui, par l’humour, tenaient la misère au pas. En fait des « loques mendiante » qui peignent les tableaux de nos préjugés, ce sont à des personnages qui pétillaient d’intelligence, de gentillesse ou de conversation que nous avons eu affaire, et plus encore que les produits d’appoint et les plats préparés, avons eu l’occasion de partager ce qu’il y a lieu d’appeler un authentique moment d’humanité. Jeunesse S’engage m’a offert d’en apprendre plus sur ces ombres mouvantes que tant de fois j’ai négligé de voir, quand un regard aurait suffi à rallumer l’espoir de ceux qui ne demandent parfois guère plus.

Témoignage de Frédéric

À noter  : nous avons eu le plaisir de faire cette maraude avec des jeunes collégiens, du collège de l’Assomption, qui se sont comportées admirablement. La valeur n’attend point le nombre des années, elle est aussi aveugle concernant le sexe, la couleur de peau, ou tout autre forme de différence. Belle leçon de ces jeunes venus spontanément en maraude citoyenne, merci à eux, ainsi qu’aux parents et adultes accompagnants et aux membres de l’établissement. Cela compte beaucoup pour nous que d’être soutenus par nos concitoyens d’une manière aussi concrète.

L’équipe de Jeunesse S’engage : Eva, Martin, Baptiste, Quentin, Valérie, Olivier, Myriam, Marc, Virginie, Valentin, Hildegarde, Frédéric, Mickael, Olivier, Thierry.
Pour les dons de vêtements, nous remercions chaleureusement Ludovic, Perrine, Séverine, Nora, Sylvie, Erwan, Mathilde, Émilie, Farid, Sandrine, Élisabeth, Dominique, Nafissa, Marie, Guillaume.
Pour les dons de produits hygiéniques, nous remercions chaleureusement tous les généreux donateurs qui, par leur contribution lors de notre collecte du 8 mars à l’occasion de la Journée internationale des droits des Femmes, témoignent d’une solidarité concrète.

Résolument, semaine après semaine nous agissons, car nous disons « qu’après la philosophie, il faut l’Action »

Pour aller plus loin :

La maraude citoyenne

Je veux m’engager

Je veux aider et participer en faisant un don

La maraude citoyenne en photo

1-13649482_249869602064548_2110997854_n

1-13647190_10154475687201435_1358699691_o

1-13639738_10154475687246435_1618148463_o

1-13624807_10154475689706435_1359346890_n

1-13625324_10154475689701435_1179672896_n

1-13624606_249869588731216_454997007_n

1-13633452_10154475687266435_163084400_o

1-13608211_249869668731208_96864625_n

1-13589050_10154475687291435_1275965331_o

1-13624439_249869595397882_817073182_n

seul-ensemble

Blog_JE_RECRUTE

Add Your Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

contact@jeunessesengage.fr